RA BAC 2017

Publication du Rapport d'activité et du Bilan climat 2017

28 juin 2018
ISR

Rapport d’activité 2017 : L’Ircantec confirme sa bonne santé financière et la gestion qualitative de ses activités dans un contexte d’activité soutenue

Le Rapport d’activité de l’Ircantec présente pour l’année 2017 les résultats de l’Institution ainsi que le travail accompli par le service gestionnaire, la Caisse des Dépôts, qui a accompagné l’Ircantec dans le respect des niveaux de qualité de service dans un contexte d’activé soutenue.

Qu’il s’agisse de suivre au plus près les évolutions de ses employeurs et de ses affiliés actifs, de gérer les cotisations, de payer les pensions, ou de mener une action sociale adaptée aux besoins de ses allocataires, le régime assure à ses clients un service de qualité, conforme à leurs attentes.

Régime excédentaire et à la pérennité garantie, l’Ircantec affiche, en 2017, un résultat positif de 947 M€. Disposant de réserves significatives, le régime a renforcé son engagement en matière d’investissement socialement responsable (ISR) et s’est mobilisé en faveur de la transition énergétique et écologique (TEE).

Le Rapport d'activité 2017

Bilan actions climat et ESG 2017 : la protection du climat au cœur des investissements de l’Ircantec

De plus, l’Ircantec a publié son second Bilan actions climat et ESG. Ce document présente les actions menées par l’institution en faveur du climat en 2017. Il présente également la démarche d’investisseur responsable du régime prenant en compte les critères ESG.

Investisseur responsable, l’Ircantec affiche, en 2017, une performance stable et positive de son portefeuille consolidé, avec un score ESG (environnement, social et gouvernance) robuste, supérieur de près de 3 points au benchmark de référence.

Par ailleurs, pour la première fois, le régime a travaillé à l’évaluation de l’alignement de son portefeuille à une trajectoire 2°C. Ainsi, la température du portefeuille actions et obligations d’entreprises de l’Ircantec est de 2,5°C, soit 0,5°C au-dessus des objectifs des accords de Paris d’ici à 2050. Le régime conduit d’ores et déjà une réflexion pour accélérer sa réduction.

Enfin, en 2017 l’Ircantec a renforcé son rôle en intégrant un levier supplémentaire de prise en compte de la transition énergétique et écologique dans l’exercice des droits de vote : la possibilité de voter contre la réélection du Président du Conseil ou de l’administrateur-Directeur général ; l’absence d’une stratégie crédible en faveur de la TEE pouvant être considérée comme un manquement à son devoir.

Le Bilan actions climat et ESG 2017

Une gestion Caisse des Dépôts