Désinvestissement des valeurs «charbon»

Le conseil d’administration de l’Ircantec a voté en septembre 2016 le désinvestissement des valeurs « charbon ».

Le conseil d’administration de l’Ircantec a voté en septembre 2016 le désinvestissement des valeurs « charbon ». Les critères d’exclusion sont :

  1. Pour les entreprises minières, exclusion de toute entreprise dont le chiffre d’affaire lié au charbon représente plus de 1% de la part de marché global (soit 2 entreprises).
  2. Pour les entreprises productrices d’énergie, exclusion de toute entreprise dont le mix énergétique lié au charbon est supérieur à 30% ou dont l’intensité carbone dépasse 500 gCO2/kwh (soit 10 entreprises).
  3. Pour les deux secteurs considérés, le chiffre d’affaires lié au charbon ne devra pas être supérieur à 20% au chiffre d’affaires global.
  4. Toutefois, il pourra y avoir un accord au cas par cas, notamment si l’entreprise fait preuve d’un engagement fort en matière de transition énergétique. Par exemple, une obligation verte (GreenBond) émise par une entreprise répondant aux critères de désinvestissement peut être souscrite dès lors qu’elle permet une amélioration du mix énergétique de l’activité.

Ce désinvestissement s’accompagne d’une démarche d’engagement et de vigilance. 46 M€ ont ainsi été désinvestis sur 18 valeurs en Europe et à l’international.

Une gestion Caisse des Dépôts