lavande
Evasion

La lavande : comme un parfum d’été

27 juillet 2021

Inscription Newsletter

Une fragrance unique, un océan de bleu et de mauve, la découverte d’un savoir-faire ancestral…

L’été est la période idéale pour parcourir les routes de la lavande en Provence. Plante aux mille vertus, cette précieuse livre ses secrets à travers champs, villages, musées et gastronomie…

De mi-juin à début août, des contreforts du Vercors aux gorges du Verdon, les champs de lavande sont en fleur. Cultivée à l’époque des Romains pour parfumer les bains et le linge, la petite fleur a fait son apparition en Provence au Moyen Âge pour ses vertus olfactives et médicinales.

Placée sous l'oreiller pour favoriser le sommeil, utilisée dans la lutte contre les poux ou encore comme répulsif contre les mites, la lavande est alors la plante miracle ! Mais c’est au XIXe siècle que sa culture se développe. Les parfumeries de Grasse ont recours à l’huile essentielle de lavande fine pour élaborer leurs élixirs.

Lavande ou lavandin

Poussant entre 500 et 1 500 mètres, la lavande fine est la plus noble des fleurs. Son huile essentielle bénéficie depuis 1981 d’une AOC (appellation d’origine contrôlée). Aujourd’hui, c’est la culture du lavandin qui domine. Provenant d’un croisement entre la lavande officinale et l’aspic, son rendement est plus important : 3 à 10 fois plus. Le lavandin ne se reproduit pas et son parfum est plus léger que celui de la lavande.

Outre la parfumerie, la lavande est utilisée pour ses vertus médicinales : antiseptique et bactéricide, elle calme les piqûres d’insectes. En infusion, elle a un effet anxiolytique et relaxant. Les gourmets apprendront avec plaisir qu’elle s’incorpore délicieusement dans les yaourts, les glaces, les macarons et se marient à merveille avec les viandes rôties et les tartes aux fruits.

Où les voir ?

Haut lieu de la lavande, le pays de Sault (Vaucluse) offre une mosaïque de bleu améthyste autour de la petite cité aux maisons médiévales et hôtels Renaissance. Une grande fête de la lavande le 15 août met la ville aux couleurs de la fameuse plante. Non loin de là, se dresse un joyau de l’architecture romane : l'abbaye de Sénanque où les moines cisterciens épient religieusement la floraison de leurs parcelles dès le mois de juin. On se rend ensuite au Musée de la lavande à Coustellet près du sublime village perché de Gordes et son château du XIe siècle.

Sur le plateau de Valensole, dans les Alpes de Haute-Provence, les immenses rangées de lavande et de lavandin côtoient les champs de blé doré et les amandiers. Chaque année, le troisième dimanche de juillet, il y a foule dans les rues de Valensole où la fête de la lavande attire de nombreux touristes. Au programme : chants et danses folkloriques, visites des champs et distillation traditionnelle de la fleur…

Plus à l’est, débutent les gorges du Verdon, que l’on rejoint après un détour par le ravissant village de Moustiers-Sainte-Marie avec ses maisons nichées entre deux falaises de calcaire, sa chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir et son torrent argenté. C’est dans ce décor pastoral que s’épanouit l’art de la faïence au bleu cobalt, dit « bleu de Moustiers ». Entre le ciel de Provence et le bleu lavande…

Attention, la floraison de la lavande en Provence n’a pas lieu à date fixe ! Ce spectacle dépend de facteurs météo et de la situation géographique. Un conseil : téléphonez aux offices de tourisme locaux pour vous renseigner sur l’état de la floraison.

Pour aller plus loin

www.routes-lavande.com/la-carte-des-routes-de-la-lavande

Rédacteur : Christophe Polaszek

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001