Profil actifs : salarié.e, élu.e et praticien hospitalier

Le congé maternité/paternité

Mis à jour le 
25 octobre 2021
Les périodes de maternité/paternité peuvent, sous certaines conditions, donner lieu à attribution de points gratuits.

Congé maternité :
Les conditions d’attribution de points gratuits pour la maternité sont les mêmes que ceux octroyés pour les arrêts de travail.

Pour bénéficier de points gratuits, vous devez avoir perçu pendant au moins 30 jours consécutifs, des indemnités compensatrices versées par le régime général de la Sécurité sociale (indemnités journalières de l’assurance maternité).

Congé paternité :
Les pères bénéficient depuis le 1er janvier 2002 d’un congé de paternité. Ce congé est ouvert à l’ensemble des actifs : salariés, fonctionnaires, travailleurs indépendants ou employeurs.

  • Avant le 1er juillet 2021
    Vous pouviez, au titre du congé de paternité, bénéficier d’une interruption de votre activé durant une période de 11 jours (18 jours en cas de naissances multiples).

  • A compter du 1er juillet 2021
    Pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er juillet 2021, ou nés avant cette date mais dont la naissance était supposée intervenir à compter de cette date, le congé de paternité passe de 11 à 25 jours calendaires (32 jours en cas de naissances multiples), dont 4 jours obligatoires.

  • Le congé spécifique de paternité en cas d’hospitalisation du nouveau-né
    Le congé de paternité peut être prolongé en cas d’hospitalisation immédiate de l’enfant après sa naissance. Dans cette situation, la période de 4 jours obligatoires peut être prolongée à la demande du salarié pendant la période d’hospitalisation jusqu’à 30 jours
    (y compris les 4 jours obligatoires). Il peut donc bénéficier au total de 51 jours de congés pendant lesquels il percevra des indemnités journalières.
Des points gratuits peuvent être attribués à un affilié Ircantec dès lors qu’il bénéficie d’indemnités journalières de sécurité sociale pendant au moins 30 jours consécutifs suivant son arrêt de travail.

Vous n’avez aucune démarche à faire. Votre employeur doit déclarer les périodes d’arrêt d’au moins 30 jours consécutifs.

En revanche, si vous constatez que certaines périodes d’arrêts sont absentes ou erronées sur votre relevé de carrière , vous devez contacter l’employeur concerné.

Celui-ci devra régulariser les périodes concernées auprès de l’Ircantec.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

VALEUR DU POINT


Depuis le 1er janvier 2021 :


0,48705€

Revalorisation du point retraite de l'Ircantec au 1er janvier de chaque année. Voir l'historique



Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001