Profil actifs : salarié.e, élu.e et praticien hospitalier

Les dispositifs de retraite progressive et cumul emploi retraite

Plusieurs dispositifs existent pour vous permettre d’allier activité professionnelle et retraite.

Ce dispositif vous permet, à partir de 60 ans, de percevoir une partie de vos retraites, tout en exerçant une ou plusieurs activités à temps partiel sans cesser d’acquérir des droits à retraite.

Vous continuez d’exercer votre activité professionnelle à temps partiel et percevez une fraction de votre pension de retraite en complément.

Les conditions :

Pour bénéficier d’une retraite progressive vous devez :

  • être ou avoir été affilié(e) à l'Ircantec ;
  • avoir atteint l'âge légal fixé de 60 à 62 ans en fonction des générations, diminué de 2 ans sans pouvoir être inférieur à 60 ans ;
  • justifier de la durée d'assurance requise par le régime général ou le régime agricole, soit 150 trimestres tous régimes de base obligatoires confondus (y compris les régimes spéciaux), pour les retraites progressives prenant effet au 1er janvier 2015 ;
  • bénéficier de la retraite progressive au régime général ou au régime agricole des assurances sociales ;

Lorsque l’activité à temps partiel relève de l’Ircantec, elle est soumise à cotisations Ircantec. Les points acquis à ce titre sont attribués lors de la liquidation définitive des droits.

 Une retraite progressive peut être minorée si les conditions de durée d’assurance requises pour le taux plein ne sont pas remplies.

Le calcul de la retraite progressive :

Depuis le 01/04/2018, la fraction de pension servie est la même que celle attribuée par le régime général ou le régime agricole. Cette fraction est égale à la différence entre 100 % et la quotité de travail à temps partiel, par rapport à la durée du travail à temps complet.

Exemples

Les démarches

 Aucune retraite n'est accordée automatiquement.
Une fois l’accord de votre employeur, du régime général de la Sécurité sociale ou du régime agricole, vous pouvez demander votre retraite progressive à l’Ircantec

Une fois en retraite progressive, lorsque vous déciderez de prendre votre retraite définitive, vous devrez adresser à l’Ircantec :

  • votre titre de retraite de la Sécurité sociale
  • une attestation de cessation de cotisations (si l’activité en retraite progressive relève de l’Ircantec).

Pour en savoir plus  

Vous envisagez de poursuivre ou reprendre une activité professionnelle, après avoir demandé votre retraite ?

Le cumul emploi-retraite vous permet, sous certaines conditions, de percevoir une retraite, tout en exerçant une activité professionnelle.

Vous pouvez cumuler vos retraites avec de nouveaux revenus d’activité.

Pour toute retraite de base prenant effet à compter du 1er janvier 2015, la reprise d’une activité ne vous procurera aucun nouveau droit à retraite dans les régimes de bases ou les régimes complémentaires, malgré le versement de cotisations.

Vous cotiserez donc à fonds perdus et ce, même si vous n’avez pas fait valoir vos droits à retraite auprès de l’Ircantec.

Une seule condition :

Les démarches

En cas de poursuite ou de reprise d’activité, vous devez au préalable contacter votre régime de base, seul habilité à déterminer les conditions à respecter pour bénéficier du cumul emploi retraite.

En savoir plus sur le cumul emploi retraite  

VALEUR DU POINT


Depuis le 1er janvier 2020 :


0,48511€

Revalorisation du point retraite de l'Ircantec au 1er janvier de chaque année. Voir l'historique



Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001