Sommaire

VALEUR DU POINT

Depuis le 1er janvier 2019 :0,48031€

Revalorisation du point retraite de l'Ircantec au 1er janvier de chaque année. Voir l'historique




L'aide au répit

On compte entre 4 et 5 millions de personnes en France assurant le rôle d'aidants auprès de leurs proches. Ces personnes non professionnelles soutiennent au quotidien une personne en situation de dépendance. Afin de les accompagner et de prévenir tout épuisement, tout en s’associant à l’initiative publique sur le sujet, l’action sociale de l’Ircantec propose une aide au répit pour ses retraités.

Cette aide est proposée au retraité de l'Ircantec (résidant en France métropolitaine ou DOM) qui est en situation d'être "aidé" ou "aidant" (pour le conjoint/concubin uniquement). La situation d'aidé ou d'aidant est justifiée en cas de perte d'autonomie nécessitant l'assistance d'un aidant.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d'une aide au répit ?

Vous devez :

  • être allocataire de l’Ircantec;
  • totaliser un minimum de points à l’Ircantec :
    • 900 points pour une retraite personnelle
    • 450 points pour une retraite de réversion
  • avoir une carrière cotisée à l’Ircantec d’au moins dix ans
  • percevoir des ressources annuelles comprises dans la limite du barème Ircantec (tranches T1 à T8)
La décision d'attribution de l'aide et son montant vous seront indiqués par courrier, après étude de votre demande.

Les ressources du foyer fiscal sont comprises dans les limites du barème ci-contre. L'examen des ressources est basé sur le revenu brut global mentionné sur votre avis d'imposition ou de non imposition. Pour l'année {{year}}, c'est l'avis d'imposition {{getYearN1}} sur les revenus de {{getYearN2}} qui est pris en compte. Pour les ménages disposant d'une imposition séparée les deux avis d'imposition seront pris en compte.

La participation de l’Ircantec concerne les frais d’hébergement temporaire en établissements, les frais d’accueil de jour, les frais de garde effectuée à domicile par des intervenants professionnels, ainsi que les frais des séjours ou de vacances dans des structures adaptées.

Seules les factures relatives aux frais d’hébergement (ou aux frais de garde à domicile) seront prises en compte. En effet, les dépenses de soins ou celles liées à la dépendance sont prises en charge par d’autres couvertures (Assurance maladie, APA …).

Les factures justificatives doivent être établies au nom de l’allocataire bénéficiaire et comporter les mentions suivantes :

  • les dates exactes du séjour;
  • le montant des frais engagés;
  • les coordonnées de l’établissement d’accueil ou de l’organisme qui a assuré la prestation (EHPAD, EHPA, structure de répit, …).

Comment constituer mon dossier d'aide au répit?

Il vous faut demander l'imprimé sur votre espace personnel et le renvoyer complet et accompagné des pièces justificatives suivantes :

  • photocopie de l’avis d’imposition ou de non-imposition {{getYearN1}} sur les revenus {{getYearN2}} ;
  • la facture acquittée des frais d’hébergement ou de garde;
  • les justificatifs des aides attribuées par d’autres organismes dans le cadre du séjour de répit.

Remarque :

  • - il sera laissé à votre charge un montant minimum correspondant à 10% de votre facture.

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001