jeuxndi
Culture

Quand les jeux d’antan reviennent à la mode

6 août 2020

Inscription Newsletter

Ils nous accompagnent depuis tout petit : seul, en famille, avec des amis, les jeux de société nous font passer des moments conviviaux, parfois même inoubliables.

Rangés au fond d’un tiroir, ils n’attendent qu’une chose : être ressorti cet été pour une partie mémorable… À vos pions !

Le Monopoly 

Bien que la partie débute à 18h et s’arrête rarement avant minuit, on a tous rêvé un jour de la terminer… Lancé sur le marché Américain dans les années 30, il a connu un immense succès dans le monde entier, déclenchant parfois des carrières de promoteur immobilier. Cet été verra enfin la victoire : n’hésitez pas à redécouvrir le jeu à travers ces nombreuses versions (séries ou film du moment, villes de province ou capitale d’un autre pays) ; mais l’hôtel sur la « Rue de la paix » reste une valeur sûre.

Le Jeu de Dames

Né au Moyen Âge, il reste un incontournable des tables de jeux familiales. Faisant appel à la concentration, la logique et la stratégie, il peut enflammer vos belles soirées d’été. À pratiquer en duo, ou en tournoi, sans aucune modération. Pour rappel, les pions blancs commencent !

Le jeu d’Échecs

Un peu plus complexe que le jeu de Dames (car chaque pion se déplace différemment) les échecs nécessitent également une grande concentration et la capacité d’anticiper les réactions du joueur adverse. Né en Asie, entre le IIIe et le VIe siècle, ce jeu de stratégie est un classique international qui peut vous permettre de défier les joueurs de tous pays – la langue des échecs est universelle.

Le Mikado 

Un bon jeu à proposer si vous envisagez des soirées plus zen. Les premières descriptions de ce jeu apparaissent dans des écrits bouddhistes du Ve siècle avant Jésus Christ, il faut avoir de la patience et être délicat pour ne pas faire bouger les autres baguettes. Un jeu calme auquel peuvent participer les petits comme les grands enfants.

Les Dominos

Á l’origine Indien, le domino se développe en Italie puis en France à partir de 1760. Il a connu un grand succès au XIXe siècle, et égayera vos soirées en 2020. Pour plus de piment, n’hésitez pas à pratiquer façon « bistrot » en gageant sur qui fera la plonge du soir…

Les jeux de cartes et les dés

Une ressource (presque) infinie de jeux existe : que l’on soit seul avec la réussite, à 2-3 (Nain jaune, Bataille), 4 personnes (Belote) et même plus (Mistigri ou Président) ! Avec des dés, on se lance dans le Yams ou le 421. Alors, qui distribue ?

Les Petits chevaux

S’inspirant de jeux plus anciens Indiens, d’Amérique du sud ou encore de Corée, le jeu des petits chevaux s’est surtout développé au XIXe siècle dans la forme qu’on lui connait aujourd’hui. Un jeu à pratiquer entre 2 et 4 joueurs, ne pas s’y connaître en turf n’est pas un handicap : le but du jeu est de faire rentrer ses chevaux à l’écurie.

Le jeu de l’oie

Inventé à Florence à la fin du XVIe siècle, ce jeu a connu un succès rapide à travers toute l'Europe jusqu’à nos jours. C’est le jeu idéal pour éviter de se disputer autour des règles : on déplace les pions en fonction du résultat de deux dés (en prenant garde au puit et autres pièges qui émaillent le plateau de jeux). Du hasard pur !

Rédactrice : Camille Jaunet

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001