informatique
Initiative

Informatique : il n’est jamais trop tard !

27 janvier 2020

Inscription Newsletter

Rester en contact avec ses proches, être autonome grâce aux achats en ligne, se divertir, etc., l’informatique comporte de nombreux avantages pour les seniors.

Malgré tout, vous restez nombreux à ne pas être encore en ligne. Le point sur les raisons de prendre votre souris en main et les façons de s’y mettre.

L’illectronisme, un vrai handicap

Elle est équipée d’un smartphone et d’un ordinateur pourtant, Marie-Claire, 75 ans, secrétaire à la retraite, reconnaît être parfois un peu désemparée. « Je ne comprends pas toujours tout et je perds vite pied dès qu’il s’agit d’entrer identifiant et mot de passe...»

Comme un quart des Français(1), Marie-Claire souffre d’illectronisme, nouveau mot pour désigner la fracture numérique. Un vrai handicap, notamment pour les démarches administratives, et qui touche particulièrement les personnes âgées.

Avoir confiance en soi

58 % des plus de 70 ans(2) ont en effet déjà renoncé à entreprendre des démarches parce qu’il fallait utiliser Internet. Une des raisons souvent mentionnées est le manque de confiance en soi. Pourtant, l’informatique présente de nombreux avantages : maintenir le contact avec vos proches via les réseaux sociaux, retoucher ses photos de vacances, mais aussi entrainer sa mémoire… Autant d’outils pour lutter contre l’isolement et le repli sur soi.

Des cours adaptés à vos besoins

S’initier à l’informatique est donc un vrai défi car cet univers propose son propre langage. Rassurez-vous, plusieurs solutions existent pour vous aider à surmonter vos appréhensions :

Les cours proposés par votre mairie : ce type d’atelier se multiplie. Les associations spécialisées, comme ACDA, proposent des cours pour apprendre à maîtriser un ordinateur, une tablette ou Internet, à des tarifs très raisonnables. Ils ont l’avantage de vous mettre en relation aves d’autres personnes et de créer du lien social. Renseignez-vous auprès du Centre communal d’action sociale de votre ville.

Les cours dans des cyber-espaces : Ils vous évitent d’investir tout de suite dans un ordinateur. Ils sont aussi souvent proposés par des marques d’appareils numériques. La plupart des médiathèques et certaines maisons de retraite programment également des séances d’initiation.

Les cours particuliers : vous bénéficiez d’un professeur entièrement dédié à vos questions et c’est certainement le meilleur moyen d’aborder une pratique méconnue. L’enseignant se mettra à votre niveau pour avancer à votre rythme.

Bon à savoir : ces cours d’informatique, dont le tarif est plus élevé que celui des cours collectifs, peuvent généralement être payés grâce au CESU (Chèque emploi service universel).

Les cours en ligne : Chez vous, vous pouvez aussi apprendre facilement à rédiger et envoyer un mail, ou télécharger une photo. Des plateformes comme My mooc ou Mooc francophone référencent les cours. Certains sont gratuits.

En participant ainsi à la vie numérique, vous resterez actifs et mobiles le plus longtemps possible.

(1)Étude de l’institut CSA pour le Syndicat de la Presse Sociale (SPS) publiée le 26 juin 2018.

(2)Baromètre du numérique 2017 de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), du Conseil général de l'économie (CGE) et de l'Agence du Numérique, réalisé par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc).

Rédacteur : Géraldine Dao

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001