Les arnaques téléphoniques : comment s’en prémunir ?
Pratique

Les arnaques téléphoniques : comment s’en prémunir ?

16 mai 2019

Inscription Newsletter

Nombreux sont ceux qui, un jour, ont reçu une facture de téléphone au montant inhabituel, voire tout à fait exorbitant.

Avant de comprendre qu’ils avaient été victimes d’une arnaque téléphonique. Appels manqués renvoyant vers des numéros surtaxés ou interlocuteurs pièges, ces escroqueries peuvent coûter très cher. Comment les reconnaître et les éviter ?

Le « ping call »

Parmi les escroqueries les plus répandues, il y a le « ping call » (« ping » est notre « dring » français, « call » veut dire « appel »). « Les ping calls sont des appels émanant d’escrocs dont les robots appellent automatiquement des centaines de numéros » explique Cyril Brosset, journaliste spécialiste des nouvelles technologies à l’UFC Que Choisir. « Le téléphone ne sonne qu’une ou deux fois. Si vous n’avez pas le temps de décrocher ou que vous êtes absent, il l’enregistre comme un appel en absence. Si vous rappelez le numéro qui commence en général par 08, vous tombez sur un robot ou une boîte vocale. Comme ces numéros sont surtaxés, jusqu’à 3 € l’appel, une personne qui rappelle plusieurs fois, en croyant s’être trompée, se retrouve avec une note qui peut grimper à 6 ou 9 €, voire plus en seulement quelques minutes ». Cela peut paraître anodin, mais compte tenu du volume de ces appels frauduleux, les escrocs peuvent gagner plusieurs milliers d’euros par jour.

Le spam vocal

Le spam vocal (ou « appel indésirable ») est un appel téléphonique venant d'un numéro non surtaxé. « Lorsque vous décrochez ou que vous rappelez, explique Cyril Brosset, un interlocuteur vous explique que vous avez gagné un cadeau ou un bon d’achat dans un commerce de la région. Et il vous incite à rappeler son service client à un numéro commençant par 08, cette fois surtaxé. Si vous le faites pour essayer de comprendre de quoi il s’agit, on essayera de vous garder le plus longtemps possible au téléphone, pour vous faire dépenser plusieurs dizaines d’euros de communication téléphonique ».

Comme éviter ces arnaques ?

« La première chose à faire est de ne jamais rappeler », conseille Cyril Brosset. « Un proche qui cherche vraiment à vous joindre vous rappellera de toute façon ». Par ailleurs l’association française du multimédia mobile (AFMM) a mis en place un annuaire inversé des numéros « SVA » (service à valeur ajoutée, c'est-à-dire les numéros surtaxés). Cet annuaire donne le nom de la société qui exploite un numéro de ce type, et le tarif de ses appels. Vous pouvez le consulter sur www.infosva.org.

Les premières condamnations

Le 13 juillet 2016, les sociétés 123.soleil.com et 123mediacord ont été condamnées par le tribunal correctionnel d'Agen à 300 000 € et 500 000 € d’amende pour pratique commerciale trompeuse et pratique commerciale agressive. Leur gérant a été condamné à une amende de 250 000 €, et à 2 ans de prison avec sursis. Ces sociétés pratiquaient le ping-call. Les appels étaient émis à partir de l'utilisation frauduleuse de numéros de téléphone surtaxés attribués par différents opérateurs de téléphonie, notamment les numéros 3247, 3261, 3287, 3684 et 3687. 

 

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001