La pollution sonore : un problème de santé publique
Pratique

La pollution sonore : un problème de santé publique

20 mai 2019

Inscription Newsletter

Début 2015, l'Agence européenne de l'environnement (AEE) publiait son rapport quinquennal.

Le bruit affecterait un grand nombre de citoyens européens et serait responsable de maux physiologiques et psychologiques1. La pollution sonore est un phénomène à prendre au sérieux.

Qu'appelle-t-on « pollution sonore » ?

Quand le bruit provoqué par diverses activités humaines dépasse « les seuils d’innocuité vis-à-vis de l’acuité auditive, de la santé et des écosystèmes2 », il s'agit de pollution sonore. Le bruit provoque fatigue, problèmes d'audition temporaires ou définitifs, troubles digestifs, stress ou encore irritabilité chez les individus qui le subissent. Mais cela peut aussi être plus grave. Ainsi, sur les 10 000 personnes qui meurent chaque année en Europe (selon l'AEE), 6 700 succombent à une crise cardiaque quand 3 300 meurent des suites d'un AVC (accident vasculaire cérébral).

Comment évaluer sa propre pollution sonore ?

Il n'est pas toujours simple d'évaluer sa propre pollution sonore et de savoir si celle-ci nuit à notre bien-être et à celui de notre entourage. Vous ressentez du stress, de la fatigue ou encore une certaine irritabilité et avez grandement besoin de calme ? Votre environnement quotidien est probablement trop bruyant. Autre élément pouvant vous aider à évaluer votre pollution sonore : l'avis de vos proches et voisins. Si ces derniers se plaignent des aboiements de votre chien ou encore de votre musique/télévision trop forte, mieux vaut se remettre en question. En résumé, soyez à l'écoute de vous-même et de votre entourage.

Bruit : conseils pour réduire son exposition et celle d'autrui

Il existe diverses façons de se protéger du bruit ambiant. S'il s'agit de nuisances passagères (concert, tondeuse...), vous pouvez utiliser des bouchons d'oreilles et autres casques atténuant les décibels. Pour les bruits récurrents, sachez qu'une meilleure isolation de votre habitation peut aider à les réduire. Pensez également à tous ces petits gestes du quotidien qui vont permettre de limiter votre exposition et celle d'autrui au bruit. Vous vivez en immeuble ? L'utilisation d'appareils bruyants (machine à laver, perceuse...), en particulier le soir et en pleine nuit, est à proscrire. De même, le martèlement du sol avec vos chaussures à talons n'est pas ce qu'il y a de plus agréable pour vos voisins.

Pollution sonore : des valeurs pour mieux se repérer3

Le saviez-vous, le bruit d'un avion au décollage est égal à 130 dB quand celui du vent qui souffle dans les arbres équivaut à environ 10 dB. Comment savoir quand le bruit devient dangereux ? Voici un tableau récapitulatif.

  • 0 à 25 dB               =>  Très calme
  • 25 à 35 dB             =>  Calme
  • 35 à 45 dB             =>  Animation
  • 45 à 65 dB             =>  Bruits courants
  • 65 à 85 dB             =>  Bruyant
  • Au-delà de 85 dB  =>  Dangereux

«  Quotidiennement, le bruit est stressant et fatigant. »

Michel, 62 ans

« Je travaille dans le secteur du bâtiment. Lors des réunions de chantiers, notamment, je suis exposé à divers bruits. Nous avions, par exemple, une école à rénover à proximité d'une base aéronavale. Les avions de combat, d'attaque et de chasse faisaient des ronds dans l'air et multipliaient les décollages, atterrissages et simulations d'appontage. Les ouvriers, quant à eux, font en général des efforts pour ne pas faire trop de bruit quand nous sommes là mais il y en a forcément toujours un peu. Après mes journées de travail durant lesquelles je suis exposé à ces bruits, je n'ai qu'une envie : retrouver le calme. Mon jardin est ma bulle et me permet de me détendre. »

Pollution sonore : découvrez l'indice Harmonica

Projet européen financé sur trois ans et trois mois dans le cadre du programme Life+ 2010, Harmonica (HARMOnised Noise Information for Citizens and Authorities) est piloté par Bruitparif en partenariat avec Acoucité. Parmi les objectifs de ce projet, citons l'envie de mieux informer les populations, la volonté d'évaluer les actions anti-bruit ou encore celle de valoriser les plus efficaces. L'indice Harmonica est destiné au grand public et testé à Paris et à Lyon.


1 Source : http://www.leparisien.fr/societe/interactif-pollution-sonore-au-moins-10...

2 http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/dico/d/deve...

3 http://www.antibruit.org/echelle.htm

 

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001