motsndi
Culture

À mots (dé)couverts

30 avril 2020

Inscription Newsletter

Ils sont désuets mais savoureux. Le parfum d’un autre temps. Ils voguent encore dans les pages d’anciens livres...

...se retrouvent au détour d’une phrase d’un ancien manuel. Ou peut-être encore dans vos discussions ! Les connaissez-vous ?

Pandiculer
Vous ouvrez les yeux et quittez le monde des rêves. C’est tout naturellement que vous vous mettez à pandiculer. À savoir, « bâiller tout en étirant vos bras et vos jambes », « renverser la tête et le tronc en arrière et étendre les jambes », comme le rappelle Le Trésor de la langue française.

Billevesée
Ce nom féminin caractérise des « propos, écrits vides de sens et souvent erronés ». De nos jours, on préfère parler de « fake news ». Alors pourquoi ne pas le ressusciter ? D’autant que le mot peut également s’employer en tant qu’exclamation : « billevesée ! » signifie alors « sornettes ! », « mensonges ! », « faux ! ».

Mugueter
Dès 1587, ce doux verbe s’emploie au sens de « convoiter, courtiser ». Il traverse les siècles avec succès, jusqu’à la plume de Chateaubriand dans sa correspondance : « Ayant eu l’audace de mugueter ses femmes, le lovelace [séducteur pervers et cynique] tortu [retors] et batailleur fut obligé de s’enfuir ». Par métonymie, il « fait le muguet » définit « un homme qui se parfume et qui se pare avec soin pour plaire aux femmes », rappelle le Dictionnaire de l’Académie française.

Ganache
Une ganache est une personne incapable et bornée. À ne pas confondre avec la préparation à base de chocolat fondu et de crème fraîche !

Potiner
Autrefois, une « potine » était en Normandie un petit pot de terre cuite qui permettait de se chauffer les pieds. En hiver, les femmes se rassemblaient dans les villages pour filer et papoter. Chacune apportait sa potine. C'est de là que provient le mot « potin » qui a pris le sens de « commérages », rarement bienveillants… De nos jours, on préfère dire ou écrire « faire du potin », « lancer des potins », plutôt que potiner, verbe pourtant coquet. Synonyme : cancaner.

Morigéner
Quel enfant ne s’est jamais fait morigéner, c’est-à-dire « gronder », « réprimander » ? Celui ou celle qui morigène fait la morale, sermonne. On peut aussi employer « admonester » ou le non moins délicieux « gourmander ».

Butor
Un butor désigne une personne lourde, stupide et grossière. Souvenez-vous de la réplique de Cyrano : « Le Vicomte : Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule ! – Cyrano : Ah ? Et moi, Cyrano-Savinien-Hercule - De Bergerac ».

Turlutaine
La définition de ce mot vous turlupine ? Il s’agit simplement de propos qui reviennent sans cesse, d’un discours ressassé et ennuyeux.

Blézimarder
Se retrouve aisément lors d’une discussion enflammée. Ce terme d’argot vient du théâtre, c’est couper le sifflet à la tirade, empêcher la réplique, annihiler la rime. Bref, « arrête de blézimarder », c’est « arrête de me couper la parole ! ».

Marotte
Ce mot tient son origine des petites marionnettes accrochées au bout des bâtons que les « bouffons » agitaient pour amuser les cours des rois. « Avoir une marotte » signifie que l’on fait preuve d’une passion démesurée pour quelque chose ou quelqu’un.

Rédacteur : Christophe Polaszek

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001