Cyclotourisme
Evasion

Cyclotourisme, le voyage à vélo pour tous !

15 septembre 2021

Inscription Newsletter

En couple ou en famille, avec un vélo classique ou à assistance électrique, le cyclotourisme s’adapte à tous les âges et à toutes les pratiques.

Au fond, la destination importe peu, pourvu que le chemin soit agréable, que le voyage soit dépaysant et que les sacoches du vélo se remplissent de beaux souvenirs.

Le plus souvent protégés, aménagés et balisés de façon à pouvoir profiter du paysage et du patrimoine sans avoir les yeux rivés sur une carte, les itinéraires de cyclotourisme sont composés de voies vertes, de routes peu fréquentées ou de pistes dédiées.

Bien choisir son parcours

Pour commencer, vous pouvez vous lancer sur l’un des itinéraires aménagés le long des canaux du sud-ouest en suivant le canal de Garonne – de Bordeaux à Toulouse –, le canal des 2 mers – de Toulouse à Carcassonne –, puis le mythique canal du Midi – de Carcassonne à l’étang de Thau.
Plus à l’ouest, le long du bien nommé canal de Nantes à Brest, le dénivelé quasi-nul vous permettra de goûter à la liberté d’un voyage à vélo sans avoir à produire un effort physique trop intensif. Les aventuriers opteront plus volontiers pour un itinéraire moins linéaire, comme la Vélodyssée qui s’étire sur 1 200 km le long de l’Atlantique, du sud-ouest de l’Angleterre jusqu’à la côte basque, ou la ViaRhôna qui suit le Rhône depuis les rives du Lac Léman jusqu’à la Méditerranée sur 815 km de pistes aménagées. Il y aussi la célèbre Loire à Vélo qui chemine d’un château à l’autre entre Nevers et Saint-Brevin-les-Pins sur 900 km. Enfin notre coup de cœur est Saint-Malo-Deauville, sur une distance de 350 km environ. Au départ de la Cité corsaire, vous ferez route vers Granville, puis le bocage normand, après un détour par le Mont-Saint-Michel. Une fois que vous aurez visité Caen, rendez-vous sur les plages du débarquement, avant de céder au charme de Cabourg, Trouville-sur-Mer et Deauville.

Préparer son vélo et son voyage

La saison et vos options d’hébergement ou de restauration seront déterminantes au moment de préparer votre vélo. N’emportez que l’essentiel pour éviter la surcharge. Avec leur tente et un réchaud, les campeurs seront forcément plus chargés que les cyclistes ayant opté pour un hébergement en gîtes, sélectionnés le long du parcours. Si vous ne souhaitez pas faire l’aller-retour, choisissez vos villes de départ et d’arrivée en fonction des dessertes ferroviaires et renseignez-vous auprès de la SNCF pour connaître les conditions dans lesquelles vous devrez voyager avec votre vélo (le transport du vélo peut être gratuit ou payant, le nombre d’emplacements limité et le démontage obligatoire ou non).

Établissez votre itinéraire à l’avance. Divisez votre parcours en étapes en estimant (sans vous surestimer) le nombre de kilomètres que vous devrez parcourir chaque jour. Si vous optez pour le vélo électrique, pensez à choisir vos étapes en fonction de la capacité de votre batterie et assurez-vous de la disponibilité de prises électriques dans chacun de vos lieux d’hébergement. Une bonne nuit de repos vous permettra de recharger les batteries avant de reprendre le cours du voyage.

Pour trouver un prestataire labellisé Accueil Vélo (hébergement, location, restaurant, site touristique, point de recharge et de réparation), choisir votre itinéraire ou préparer votre voyage, rendez-vous sur le site internet www.francevelotourisme.com

Rédactrice : Magali Migaud

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001