Bien s'entourer
Société

Bien vieillir, c’est bien s’entourer

20 juillet 2022
Comment rester relié aux autres, à ceux de sa génération, mais aussi aux plus jeunes ? Comment continuer à « faire société » et susciter de nouvelles rencontres ?

Un peu partout, dans les quartiers, les associations ou sur les réseaux sociaux, les initiatives foisonnent pour rompre la solitude.

Les Français sont de plus en plus seuls. Cinq millions d’entre eux n’ont pas de relations sociales (trois millions de plus entre 2010 et 2020)*. Ce phénomène s’est amplifié avec la crise sanitaire et s’aggrave chez les plus de 75 ans, surtout lorsqu’ils habitent en ville. Certaines personnes s’accommodent de cette solitude, voire l’apprécient. D’autres, au contraire, peuvent se sentir inutiles et en éprouver de la souffrance. De nombreuses études ont démontré que les relations sociales de qualité accroissent l’espérance de vie. À l’inverse, la solitude et l’isolement la diminuent de manière comparable au tabagisme ou à la consommation d’alcool**.
 

Choisir en fonction de ses envies

Que vous soyez témoin ou victime de la solitude, il est possible d’agir. À ce titre, la pratique d’une activité physique (marche nordique, cours de danse, aquagym…) conduit bien souvent les individus à être en relation avec les autres. Et même si un ralentissement survient autour de 75 ans, il est toujours possible de poursuivre une activité adaptée. Des ateliers de prévention pour bien vieillir sont régulièrement mis en place près de chez vous, avec le soutien de l'Ircantec. Au programme : gymnastique douce, équilibre et prévention des chutes, marche…

Vous pouvez aussi, comme de nombreux retraités, choisir de consacrer du temps aux autres, en vous impliquant bénévolement, même de façon ponctuelle. Faire du soutien scolaire, donner des cours de cuisine, organiser des évènements culturels… les domaines d’actions sont très variés, et ne se limitent pas à l’humanitaire. Si du côté des associations et des clubs les besoins ne manquent pas, il existe d’autres façons de vous engager, au sein de la vie municipale ou du comité des fêtes de votre commune par exemple, ou encore dans votre quartier, auprès de vos voisins. Vous pouvez trouver de nombreuses informations sur cet engagement et les grands réseaux associatifs présents en France sur le site de France Bénévolat.

 

Tisser sa toile

Plutôt que d’isoler, Internet peut aussi rapprocher ! Ensembl.fr est un réseau social à l’échelle de votre immeuble ou de votre quartier. Le site permet aux habitants d’échanger des services ou des offres, et aux acteurs de la vie locale (commerçants et associations, bailleurs sociaux…) de communiquer avec les usagers. L’intérêt : des informations que vous n’allez pas chercher d’habitude remontent jusqu’à vous, comme un commerçant qui organise une dégustation, une association qui recherche des bénévoles pour une opération ponctuelle… Ce partage favorise l’échange et le sourire.

Ce réseau n’est pas le seul. L’entreprise sociale MesVoisins.fr propose aux habitants d’un même quartier de partager des moments conviviaux, de se rendre des petits services ou de se prêter des outils de bricolage. Créé en 2008 par l’association Les petits Frères des pauvres, le réseau de voisins Voisin-Âge lutte contre l’isolement des personnes âgées et veille à ce qu’elles se portent bien. De quoi cultiver son ancrage dans la vie locale.

Quant aux échanges numériques (e-mails, messageries instantanées et autres réseaux sociaux), ils aident souvent à maintenir les liens avec la famille ou un proche en cas d’éloignement. Si vous éprouvez des difficultés avec les nouvelles technologies ou souhaitez développer votre aisance avec le numérique, il est possible de se faire accompagner. De nombreuses associations à travers la France proposent des ateliers collectifs, via une pédagogie adaptée.
 

Accepter l’aide des autres

Aller vers les autres ne va pas forcément de soi. Pour sauter le pas, il est conseillé de commencer par se rapprocher des personnes que vous côtoyez au quotidien (commerçants, voisins…) en tentant, par exemple, de parler avec eux d’autres choses que de la météo, ou en les invitant à boire un café. Si le fils de votre voisine vous propose un service, n’hésitez pas ! Non seulement, c’est un souci de moins, mais cela vous donnera aussi l’occasion d’échanger avec lui.

Accepter le soutien des autres dans le quotidien, mais aussi dans les moments difficiles, c’est créer du lien.

* « 10 ans d'observation de l'isolement relationnel : un phénomène en forte progression », Baromètre Les solitudes en France, 2020.

** « Loneliness and Social Isolation as Risk Factors for Mortality : A Meta-Analytic Review », Perspectives on psychological science, 2015.

 

Pour aller plus loin : 

www.pourbienvieillir.fr/trouver-un-atelier. Retrouvez près de chez vous les nombreux ateliers pour bien vieillir (activités physiques, nutrition, nouvelles technologies, lutte contre l’isolement, bien être, estime de soi…) proposés par Santé publique France et votre caisse de retraite.

www.francebenevolat.org. Le site de France Bénévolat regroupe les grands réseaux associatifs et des informations sur les seniors et le bénévolat.

www.ensembl.fr. Ce réseau social permet aux habitants d’un immeuble ou d’un quartier d’échanger des services ou des offres.

www.mesvoisins.fr. Un réseau social de quartier gratuit pour échanger en toute simplicité avec ses voisins.

www.petitsfreresdespauvres.fr/nos-actions/apporter-une-presence/voisin-age. Voisin-Âge est un dispositif des Petits Frères des Pauvres pour tisser des liens de proximité et lutter contre l’isolement. Tél. : 01 49 23 13 00.

www.old-up.fr. L’association Old’up milite pour agir autour de soi en vieillissant et rester un citoyen à part entière. Tél. : 06 72 53 55 51.

Une gestion
certifiée AFAQ ISO 9001